Petites astuces pour sortir assez vite de l’Aéroport d’Ivato (après un long vol)

Pour un vol long courrier et donc international, ça prend en moyenne une heure – une heure trente après l’atterrissage pour sortir de l’aéroport. Après une dizaine d’heures ou plus dans l’avion, cela peut être fatiguant d’attendre encore, vue que l’attente de la passerelle peut dès fois être longue.

D’autant plus que ça prend un peu de temps de sortir de l’avion en fonction de votre place. (en première et en business, il n’y pas ce souci)

Les hôtesses et les stewards distribuent régulièrement la fiche de débarquement à quelques heures de l’atterrissage, par contre, ils ne distribuent pas de stylo ou de quoi remplir la fiche. Première chose à faire donc c’est de vous munir d’un simple stylo dans votre bagage à main. Je pense qu’un stylo classique ne figure pas parmi la liste d’objets pointus interdit dans l’avion…

Dès que vous recevrez la fiche de débarquement, remplissez-la tout de suite et mettez-la à votre portée de manière à ce qu’au débarquement vous n’aurez plus à faire la queue et remplir ladite fiche.

A la douane, il existe normalement deux catégories et entre deux à trois file. Les catégories sont classiques : résidents et non résidents. Identifiez dès l’entrée de l’aéroport la file qui vous correspond. Les femmes enceintes et les personnes accompagnées par les bébés peuvent demander de passer avant les autres. Ce n’est pas systématique à Madagascar mais par contre les malgaches sont en général des gens conciliants (sauf cas d’énervement particulier auparavant)

En ce qui concerne la récupération des valises, le bon signe qui ne trompe pas comme partout est que le carrousel se met en marche. L’idéal pour un très court séjour c’est de ne pas envoyer les bagages en soute. Mais bon, dès fois soit on veut avoir les main libre pour circuler librement ou dès fois aussi il n’est pas possible de garder les bagages à causes de certains produits prohibés en cabine.

Je ne sais pas si c’est toujours une coïncidence mais à chaque fois que j’embarque en retard à l’étranger, c’est compensé par une sortie rapide une fois à Tana. Je ne sais pas encore comment les bagagistes chargent les valises dans l’avion mais cela peut jouer. Par contre, dès que j’arrive en avance ou à temps à l’embarquement, il me faut toujours attendre des minutes pour voir sortir tous mes bagages envoyés en soute. Mais si vous arrivez en retard, assurez-vous d’avoir au préalable réservé votre siège et surtout de ne pas rater votre voyage car MAdagascar est si belle et dommage de la rater :-).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s