Les choses à éviter à Tana

Des guides et différents sites parlent souvent des choses à faire et à voir à Antananarivo. Aujourd’hui, il est peut-être temps de faire connaître les choses à éviter et les endroits à ne pas fréquenter une fois à Tana, un diminutif d’Antananarivo, la capitale.

Tout d’abord, il faut éviter à porter ses bijoux en villes. Surtout l’or et surtout autour de l’Avenue de l’Indépendance à Analakely ainsi que dans le quartier administratif d’Antaninarenina, au sommet de l’escalier du même nom. L’or est devenu un objet de convoitise dans cette partie que les touristes aiment fréquenter. A la limite, si vous êtes en voiture et que vous projeter d’aller au Palais de la Reine, si vous tenez à mettre vos bijoux, ça va. En tout cas, c’est à proscrire lorsqu’on projette d’aller aux différents marchés d’arts malagasy comme au carrefour d’Ambohitrimanjaka sur la route Digue vers l’aéroport, au marché d’Andravoahangy, au Pochard Soarano, près de la Gare ou encore au Coum 67ha. L’or : à bannir!

Pour ceux qui vont faire le tour en deudeuche et qui vont sortir la tête en passant au marché de Zoma à Analakely, il ne faut pas sortir l’appareil photo. On risque de vous le prendre. Même si vous êtes en groupe.

Pour les hommes, les prostitués qui sont autour du Palais d’Ambohitsorohitra, près de l’hôtel Colbert et le Minitère des Finance et du Budget et ceux qui sont près des deux banques BOA et de l’ex-cinéma Roxy à Antaninarenina sont des hommes, des travestis. Il faut aussi éviter le quartiers de Tsaralalàna et la partie autour de la boîte de nuit Indra le soir… au risque de vous faire dépouiller. Vous êtes informés! En tout cas, Madagascar n’est pas une destination pour les touristes se(ks)uels!!!

Ensuite, il ne faut pas effectuer son opération de change des euros, dollar ou autres ailleurs que dans les banques primaires (Bank of Africa, BMOI, Crédit Agricole-BNI, BFV Société Générale, UCB, SBM, BICM, BM, …) et les établissements financiers agrées (Master Change, …). Sur l’avenue de l’Indépendance et dans les quartiers de Tsaralalàna et Antsahavola, il y aura des gens qui vous interpelleront mais il ne faut pas céder au risque d’avoir une mésaventure.

Avant, on avait l’habitude d’apprendre aux étrangers le mot « ts’isy » qui veut dire « y en a pas » lorsqu’un mendiant vient lui demander un peu de sou. Maintenant, j’encourage ces touristes de leur donner un peu pour les faire partir au plus vite. Prévoir des petits billets de Ar100 ou de Ar200 parce qu’il y a une petite vague à chaque fois. Ces enfants, et parfois une femme qui les accompagne, savent que vous mentez lorsque vous dîtes « ts’isy » ou « tsy misy » et c’est pour cela qu’ils vont vous suivre pendant une centaine de mètre ou plus.

En ville, préférer les simples appareils photos compacts au lieu des gros reflex ou tablettes ou téléphones portables pour prendre vos photos souvenirs. Si vous tenez à faire une excellente photo avec votre Canon xD Mk machin faîtes vous accompagner. Mais néanmoins ne pas jouer les paranoïaques qui regardent partout si jamais quelqu’un ne va pas voler l’appareil. Ce n’est pas aussi alarmant mais juste question de prudence.

Il faut aussi éviter de fréquenter les salons de massage à part ceux des enseignes Homeopharma. En général, ce sont des établissements de type « massage parlor » asiatique très peu recommandables. Heureusement, il y a de moins en moins d’annonces dans la presse quotidienne mais il existe encore les petites cartes publicitaires qui circulent dans différents endroits de la capitale.

Préférer la location aux courses en taxi. Cela peut revenir cher, certes, mais si vous avez plusieurs courses à faire, avec 5 à 7 courses la journée et c’est amorti. En plus la location serait plus confortable et plus sécurisé, avec le même chauffeur que vous avez toute la journée. (Je sais on va me critiquer sur ce point mais à force de côtoyer les « vazaha » les étrangers et connaissant le confort des taxis à Madagascar, on est loin des audis, mercedes ou autres voitures neuves ou proches du neuf utilisés en Europe. )

Voilà pour cette fois, on verra la suite 🙂

 

Publicités

2 commentaires sur “Les choses à éviter à Tana

  1. N’acceptez pas de changer des pièces en euro contre 1 billet de 20 euro, le compte n’y est pas! J’ai eu 11 euro contre mon billet de 20. Il était 5h20 du matin et je n’ai pas l’habitude des euro, j’ai fait confiance!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s