Tana pour les « vahiny »

côté Ouest

Panoramique Antananarivo

Tana, un diminutif bien pratique pour les étrangers qui ont du mal à se familiariser avec les longs noms en malagasy, est une ville de plus en plus animée et que je reconnais de moins en moins aussi. Antananarivo, ou littéralement la ville des milles, est la capitale politique de Madagascar. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Madagascar n’est pas seulement le titre d’une série de dessins animés racontant les péripéties des animaux évadés du Zoo de New York, mais aussi l’île rouge située dans l’Océan Indien, à l’Est de l’Afrique.

Antananarivo est une ville qui bouge. On y trouve pratiquement de tout, de tout ce qui s’achète et de tout ce qui se vend. Je me souviens d’un ami « vazaha », un français, qui allait recevoir sa mère en visite à Madagascar. J’essaie d’imaginer comment elle voyait Madagascar car nous étions tous étonné lorsqu’elle demanda à son fils si on trouve des papiers hygiéniques et des dentifrice à tana. Je me suis dit dans mon for intérieur qu’elle aurait pu très bien utiliser des feuilles de nèfles ou d’eucalyptus et un bout de savon à la place. Mais j’avoue qu’il est difficile de trouver du bon caviar ou encore il faut payer au prix fort une bouteille presque anodine de Möet rosée. A part cela il faut se dire qu’il y a un peu de tout dans les magasins. Certaines marques seront sûrement absentes mais il y a des marques de substitution.

Ce qu’il n’y a pas à Tana, et c’est flagrant, ce sont les feux. Ces feux tricolores qui rythment la vie citadine en générale. IL N’Y EN A PLUS! Ben oui, il a fallu les remplacer par plus d’agents de circulation et quelques marquages au sol.

On n’a pas vu Tana si on n’a pas vu le lac Anosy et son célèbre ange caméléon. Caméléon car il y a plus d’une dizaine d’année on l’appelait l’ange noir (Anjely mainty) car c’était noir, puis on l’a peint en argenté et finalement en doré. En ce moment, j’hésite entre du doré et la peinture or mat. On n’a pas vu Tana si on n’a pas vu, ne serait-ce que de loin, le palais de la Reine qui trône sur la ville des milles. On n’a pas vu Tana si on n’est pas allé flâné du côté de l’Avenue de l’Indépendance et de la Gare de Soarano, là où se trouve le pk0 pour aller n’importe où à Madagascar. Ca c’est le Tana pour les visiteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s